La route Zérotracas
09 mai 2022
professionnel 
événement 
sécurité routière 

Le risque routier professionnel sous-estimé par les salariés et les dirigeants

Seuls 17 % des dirigeants et 33 % des salariés savent qu’il s’agit de la première cause de mortalité au travail.

A l’occasion des Journées de la sécurité routière au travail, MMA a publié les résultats de son étude sur le risque routier en entreprise réalisée par l’Ifop*. Un risque bien réel puisqu’il est la première cause de mortalité au travail alors que 42 % des actifs sont amenés à conduire dans le cadre de leur travail. 

Pour autant, ce risque est très largement sous-évalué : seuls 17 % des dirigeants et 33 % des salariés savent qu’il s’agit de la première cause de mortalité au travail. L’étude montre que cette méconnaissance s’accompagne de comportements à risque lors des trajets professionnels : 82 % des salariés avouent en adopter parfois. Par exemple, 71 % ne respectent pas systématiquement les limitations de vitesse, 56 % reconnaissent utiliser leur téléphone au volant et 32 % disent qu’il leur arrive de somnoler.

L’étude met aussi en avant un relâchement des comportements : 49 % des conducteurs déclarent ainsi avoir frôlé l’accident (contre 43 % en 2021) et 19 % disent en avoir déjà eu un. Par ailleurs, 42 % des actifs indiquent avoir reçu une amende (+ 4 points) et 36 % affirment avoir perdu des points sur leur permis (+ 7 points).

Si l’importance du risque routier professionnel reste largement méconnue des dirigeants, 44 % ont néanmoins indiqué avoir déjà mentionné ce risque dans le document unique de l’entreprise. Mais les actions de préventions restent encore trop rares : seuls 18 % des dirigeants ont mis en place des actions de prévention du risque routier dans leur entreprise et 6 % en ont planifié pour 2022. On note un clivage important entre petites et grandes entreprises : les actions de prévention sont minoritaires dans les TPE de moins de 10 salariés (15 %) mais majoritaires dans les entreprises de plus de 250 collaborateurs (63 %).

De leur côté, 23 % des actifs disent que leur entreprise a mis en place des actions régulières (- 6 points vs 2015).

Pour accompagner les dirigeants et les aider à sensibiliser leurs salariés à ce risque, MMA a lancé une campagne de prévention digitale et met gratuitement à leur disposition des outils de sensibilisation.

Retrouvez tous les résultats dans le communiqué de presse.
 

* Une étude réalisée par l’Ifop en 2 temps. Au téléphone du 31 mars au 11 avril 2022 auprès d’un échantillon de 251 dirigeants d’entreprises, représentatifs des entreprises françaises de 1 à 1 000 salariés. En ligne, du 1er au 13 avril 2022 auprès d’un échantillon de 501 personnes effectuant des déplacements professionnels au moins une fois par mois.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CINÉMA | Festival de Cannes, restrictions de circulation, difficultés sur A8, Cannes et secteur Croisette ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords