La route Zérotracas
24 août 2022
deux-roues 
innovation 

Quand a été inventé la première moto ?

La moto telle qu’on la connaît est le résultat d’une longue série d’évolutions. Zérotracas revient sur l’histoire de la moto depuis son invention en 1868.

Aujourd’hui, les motos, ou motocyclettes, sont nombreuses sur les routes et font partie du paysage routier français. Mais connaissez-vous l’origine et l’histoire de ce véhicule motorisé à deux roues ?

La moto : une invention française

En 1868, l’ingénieur français Louis Guillaume Perreaux dépose un brevet pour la première moto, « la Perreaux ». Ce « vélocipède vapeur à grande vitesse » se compose d’un cadre de vélo équipé d’un moteur à vapeur qui entraîne la roue arrière, et de pédales pour la roue avant. Ce modèle un peu rudimentaire n’a pas réellement été lancé sur route et a surtout roulé fixé à un axe et en suivant une trajectoire constante.

En 1869, la « Roper », deux-roues à vapeur qui servait comme attraction foraine, voit le jour aux États-Unis.

La première moto roulant au pétrole

La première moto ayant un moteur à pétrole est inventée par l’ingénieur allemand Daimler en 1885. Conçue dans le but de tester le moteur à pétrole, elle est la première moto dotée d’un moteur à combustion interne. Elle reste néanmoins loin des modèles que l’on connaît actuellement, étant constituée d’un vélo en bois, avec deux roulettes en plus pour la stabilité.

Par la suite, en 1887, le français Millet lance un bicycle doté d’un moteur à pétrole à 5 cylindres en étoile situé dans la roue arrière.

En 1894, les frères Hildebrand commercialisent avec Wolfmüller la première moto de série : la Pétrolette. Celle-ci possède un moteur bicylindre horizontal situé sous les pieds du pilote.

La naissance du terme « motocyclette » et l’apparition des freins

Les frères Eugène et Michel Werner conçoivent et commercialisent en 1897, un cycle à moteur, auquel ils donnent le nom de motocyclette. Ce véhicule deux-roues est équipé d’un moteur positionné au-dessus de la roue avant et possède des freins, contrairement à ces prédécesseurs.

Dans les années qui suivent, les éléments techniques apparaissent progressivement. En 1907, le passage de vitesse commence à se faire au pied. Entre 1902 et 1908, les suspensions font leur apparition. C’est également au XXe siècle que naît le premier casque de moto. 

La popularisation de la moto

Après un début timide à cause de son manque de fiabilité, du mauvais état des routes et de l’absence de suspensions qui rendent sa pratique compliquée, l’usage de la moto va se répandre : outil de travail pour les travailleurs indépendants, son utilisation militaire lors de la première guerre mondiale en fait exploser la popularité. 

Dans les années 60, retour en arrière : les personnes les plus aisées se tournent vers l’automobile, moyen de transport considéré comme plus pratique et plus sûr. La production de moto à cette période disparaît ainsi presque totalement en France.

Dans les années 70, la moto connaît un retour en force sous l’impulsion des constructeurs japonais. En produisant des motos plus fiables, plus jolies, plus propres, plus puissantes et plus faciles à conduire, ils associent la moto à un engin de déplacement de « rêve ». 

Elle devient alors une marque distinctive de liberté et de contestation et prendra peu à peu la place qu’elle a désormais dans notre société.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CRUES/PLUIES | Risque d'inondations avec des fortes pluies sur le Pays Basque et le Béarn