La route Zérotracas
28 septembre 2022
voiture 
comportement 

85 % des Français roulent seuls en voiture

À l'occasion de la semaine européenne de la mobilité qui se déroule du 16 au 22 septembre 2022, Vinci Autoroutes présente les résultats de son deuxième baromètre sur l’autosolisme. Cette pratique, qui consiste à rouler seul en voiture, est en hausse par rapport à l’année dernière

L’autosolisme répandu pour le trajet domicile-travail

Au global, sur 1 million de véhicules observés, seuls 14,8 % transportaient plusieurs personnes, contre 17,4 % en 2021.

Le premier baromètre mené en 2021 a montré que les Français conduisent en grande partie seul à la tranche horaire 8h-9h pour les trajets domicile-travail.  Cette année, le constat est le même, et s’étend à la tranche horaire 7h-8h. Le taux d’autosolisme est en effet de 87 % entre 7h et 8h30 et commence à baisser à partir de 8h30 pour atteindre 79 % à 10h. 

Au niveau régional, 11 des 14 sites mesurés affichent une augmentation de l’autosolisme avec +9,1 points en Ile-de-France et +6 points à Toulouse. Seuls deux sites ont mesuré une réduction de cette pratique en 2022 par rapport à 2021 : -1,4 point à Toulon et -0,6 point à Lyon.

Une pratique moins marquée le week-end

Le covoiturage sur la route est plus courant lors des trajets de fin de semaine. Ainsi, en moyenne, à Nantes, Bordeaux et Toulouse, 33 % des conducteurs sont accompagnés le samedi et ce chiffre monte à 39 % le dimanche.

Les Français sont plus à l’aise à partager leur voiture les week-ends pour les déplacements liés aux loisirs. Ce constat est également en lien avec la longueur des trajets : plus le trajet est long, moins le conducteur est seul. Par exemple, à Nantes, l'A11 desservant les destinations proches de l'agglomération, a un taux d'autosolisme de 98,6 %, tandis que l'A83 desservant les trajets de longue distance a un taux d'autosolisme de 79,5 %.

Le covoiturage, une solution écoresponsable et économique

Selon une enquête réalisée auprès des usagers de parking de covoiturage à proximité du réseau Vinci Autoroutes, 97 % des conducteurs se déclarent satisfaits de ce type d'infrastructures gratuites. 37 % ont même déclaré avoir adopté le covoiturage car on leur offrait la possibilité de se garer facilement et gratuitement pour covoiturer.

Pour les covoitureurs, la mobilité partagée présente des avantages : 

  • un impact positif sur l'environnement (27 %),
  • une dimension conviviale et pratique (28 %),
  • une source d’économies (26 %).
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARBURANTS | Ce dimanche 19h, légère dégradation, 2008 stations-service en rupture partielle (1965 hier) et 435 en rupture totale (432 hier) en France