La route Zérotracas
26 octobre 2022
sécurité 
trottinette 
vélo 

Les Engins de Déplacement Personnel Motorisés de plus en plus utilisés par les Français

65 % des propriétaires d’Engins de Déplacement Personnel Motorisés (EDPM) indiquent utiliser plus souvent qu’avant leur moyen de transport personnel (trottinette électrique ou gyroroue).

Dans un contexte de hausse du prix des carburants, d’inflation et de crise énergétique, le programme Mobiprox, initié par la FP2M et l’association Prévention Routière, vient de dévoiler les résultats de son observatoire de la micromobilité* sur les habitudes de déplacement des propriétaires de trottinettes électriques ou gyroroues.

Un changement des habitudes de déplacement

2/3 des propriétaires d’EDPM indiquent qu’ils utilisent moins souvent qu’auparavant leur voiture ou moto en raison de la hausse des prix de l’énergie.

43 % ont recours aux transports en commun ou au co-voiturage, 57 % à la marche, au vélo ou à la trottinette mécanique tandis que 65 % déclarent utiliser d’avantage leurs EDPM dans leur quotidien. 

Ils sont également presque la moitié à déclarer limiter leurs déplacements en privilégiant, par exemple, le télétravail ou le regroupement de course. 

Les EDPM, une solution à la hausse des prix du carburant 

Pour 2/3 des personnes interrogées, la hausse du prix de l’essence influe directement leur mobilité et les incitent à renforcer l’utilisation de leur trottinette électrique ou gyroroue. 

Suite à ce changement de mode de déplacement, 77 % des propriétaires d’EDPM indiquent réaliser des économies financières importantes. Si 50 % les évaluent entre 30 et 100 euros par mois, les utilisateurs ayant totalement décarboné leurs déplacements indiquent faire jusqu’à 300 € d’économie.

* Étude réalisée à partir d’un panel de 674 possesseurs de trottinettes électriques ou gyroroues, tous membres du panel Mobiprox, co-pilotée par OpinionWay et Smart Mobility Lab.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARBURANTS | Ce dimanche 19h, légère dégradation, 2008 stations-service en rupture partielle (1965 hier) et 435 en rupture totale (432 hier) en France