La route Zérotracas
22 juin 2023
voiture 

Bien conduire avec un coffre de toit

Les coffres de toit, permettant un grand volume de rangement, sont souvent plébiscités à l’heure des grands départs en vacances. Voici comment conduire en toute sécurité avec cet équipement.

En amont du départ : bien installer et charger son coffre de toit

Avant toute chose, votre coffre de toit doit être correctement arrimé. Au moment de l’installation des barres de toit, soyez prudents et suivez la notice de montage. Pensez à bien le centrer sur le véhicule afin que le coffre ne perturbe pas l’équilibre du véhicule. Avant chaque départ, il convient également de vérifier les attaches du coffre de toit. 

A savoir : le conducteur d’un véhicule dont le chargement est mal arrimé encourt une amende forfaitaire de 68 euros.

Du côté du chargement, soyez vigilant au poids combiné de votre coffre de toit, des barres de toit, des bagages, des personnes à bord et de la voiture. Celui-ci doit en effet rester inférieur au PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) de votre véhicule indiqué sur la carte grise. A noter également que le poids des bagages contenus dans le coffre de toit ne doit pas dépasser le poids maximal supporté par celui-ci.

Second point d’attention, la répartition des bagages à l’intérieur du coffre de toit. Les bagages les plus lourds doivent être placés au centre ou à l’arrière, le plus près possible des barres de toit. Il est également important de s’assurer que les bagages ne bougent pas à l’intérieur du coffre afin de ne pas déséquilibrer le véhicule.

A savoir, si le poids total de votre véhicule chargé dépasse le PTAC, vous risquez une amende de 135 euros, qui sera majorée en fonction du poids dépassé. Dans le cas où le poids sera trop important, vous risquez aussi une saisie du véhicule.

Enfin, n’oubliez pas de gonfler vos pneus en légère surpression pour compenser la charge supplémentaire.

Sur la route : adapter sa conduite

Le coffre de toit modifiant la répartition du poids du véhicule, modifie également son équilibre de la voiture, ce qui nécessite d’adopter une conduite prudente.

En premier lieu, réduisez votre vitesse de 10 à 20 %. Certaines notices de coffres de toit préconisent d’ailleurs une vitesse limite de 110 km/h. Cette action permet au chargement d'être moins sollicité par le frottement de l'air, réduit le risque de perdre son chargement et assure une meilleure tenue de route. Cette réduction de la vitesse est d’autant plus indispensable dans les virages, les zones accidentées (nid-de-poule, dos d’âne, etc.) et les zones venteuses.

Respectez également les distances de sécurité. En effet, votre véhicule étant plus lourd, la distance de freinage s’en trouve allongée. De plus, en cas de freinage brusque, le chargement risque d'être déversé sur la chaussée et le coffre de toit peut être propulsé.

Enfin, n’oubliez pas qu’avec un coffre de toit, la hauteur de votre véhicule est plus importante. Attention donc au moment de vous engager dans un parking, un tunnel ou sous un pont, à vérifier que votre véhicule est bien en-dessous de la hauteur maximale autorisée.

A l’arrivée : retirer son coffre de toit

Une fois arrivé sur votre lieu de destination, il est important de démonter votre coffre de toit. Outre les questions de sécurité, il faut en effet savoir que les coffres de toit peuvent conduire à une surconsommation de carburant jusqu’à 15 %.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CINEMA | Circuler pendant le Festival de Cannes, difficultés sur A8 et restrictions à partir de 15h et renforcées à partir de 17h ••• MESURE | A13 vers Paris réservée aux voitures sur une seule voie, l'autre sens fermé jusqu'à fin juin