La route Zérotracas
03 mai 2022
voiture 
équipement 

Les équipements de sécurité active en voiture

Si nos voitures sont de plus en plus sûres, c’est notamment grâce à l’arrivée dans les véhicules de nombreux systèmes de sécurité active qui visent à réduire les risques d’accident. Zérotracas vous explique leur utilité et leur fonctionnement.

Sécurité active = prévention de l’accident

La sécurité active désigne tous les éléments qui entrent en jeu pour éviter qu’un accident ne se produise. Elle arrive donc en amont de la sécurité passive qui a comme objectif de limiter les impacts d’un accident et comprend, par exemple, les airbags et les ceintures (voir notre article sur le sujet)
La sécurité active se base sur des aides technologiques qui agissent directement sur le comportement de la voiture, de manière autonome ou en renfort d’une action de l’automobiliste, et qui se basent sur des capteurs capables d'analyser le comportement du véhicule en le comparant avec les données normales.

Les systèmes de sécurité active

Parmi les principaux éléments de sécurité active mis en place dans les voitures modernes, on retrouve :

  • L'ESP (Electronic Stability Program) : c'est un contrôle dynamique de stabilité qui limite les dérapages et les pertes d’adhérence du véhicule. En effet, en cas de sous-virage (l'avant chasse) ou survirage (l'arrière chasse), l'ESP contrôle les freins ou la motricité, selon le cas, pour rétablir presque instantanément la voiture dans son axe. En France, il est obligatoire depuis 2012.
  • L'ABS (Anti Blocking System) : c'est un système qui empêche le blocage des roues lors d'un freinage brusque ou important. Il permet ainsi au conducteur de garder le contrôle de la trajectoire de son véhicule, même en cas de chausée glissante. En France, il est obligatoire depuis 2004.
  • L’AFU (Assistance au Freinage d'Urgence) : c’est un système électronique qui amplifie le freinage, réduisant ainsi de 20 à 40 % la distance d’arrêt. Grâce à un calculateur électrique, il détecte tout actionnement précipité de la pédale de freins et, se substituant au conducteur, utilise toute la puissance disponible de freinage du véhicule. Systématiquement couplé à l’ABS, qui évite le blocage des roues, et à l’ESP, qui maintient la trajectoire, il peut également déclencher automatiquement les warnings et prévenir les collisions arrières.

Vigilance du conducteur

Si les systèmes de sécurité actuels sont performants et limitent le risque d’accident, ils ne le font pas disparaître : ainsi, l’ABS, par exemple ne réduit pas la distance de freinage mais empêche simplement le blocage des roues et le dérapage. Ce sont des aides à la conduite qui viennent épauler le conducteur, qui se doit de respecter les comportements et les allures imposées sur la route de de rester vigilant et concentré.

Dans le cas où un accident ne peut être évité, ce sont les éléments de sécurité passive qui rentrent en action.

Et même si votre voiture est bien équipée, souvenez-vous de ce vieux proverbe qui continue à tenir la route : « Prudence est mère de sûreté ».

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CINÉMA | Festival de Cannes, restrictions de circulation, difficultés sur A8, Cannes et secteur Croisette ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords