La route Zérotracas
17 juin 2022
vélo 
équipement 
pratique 

Comment être visible la nuit à vélo ?

Être visible à vélo la nuit, c’est fondamental pour sa sécurité. Zérotracas.mma fait le point sur les équipements obligatoires et conseillés pour être visible et rouler en toutes sécurité.

Le vélo est de plus en plus utilisé par les Français. Cet engouement pour cette pratique écologique s’accompagne malheureusement d’une hausse de la mortalité des cyclistes. En 2021, la mortalité des cyclistes a dépassé les 200 tués pour la première fois. Or, à vélo, surtout la nuit, le plus grand danger, c’est de ne pas être vu. Voici comment s’équiper pour rouler en toute sécurité ! 

L’équipement du cycliste 

Le Code de la route stipule que le port d’un gilet rétro-réfléchissant est obligatoire hors agglomération de nuit. Il est également fortement conseillé en agglomération et en journée lorsque la visibilité est insuffisante. Il est obligatoire pour le cycliste et pour son éventuel passager.

De nuit sans gilet, un cycliste n’est visible qu’à 30 mètres. Or un véhicule qui circule à 90 km/h parcourt cette distance en seulement 1 seconde. Avec un gilet, un cycliste est perçu à 160 mètres, ce qui laisse le temps aux conducteurs de l’éviter sans danger.

Pour être encore plus visible, vous pouvez compléter votre tenue par des brassards réfléchissants, qui renvoient la lumière et peuvent se porter sur les bras et/ou les jambes. Il est également conseillé de privilégier le port de vêtements clairs. 

Pour rappel, le port d’un casque homologué est vivement recommandé pour tout conducteur de plus de 12 ans. En dessous, il est obligatoire. Pour plus de sécurité, il est également possible de lui ajouter des éléments réfléchissants. 

Un vélo bien équipé 

Selon le Code de la route, votre vélo doit obligatoirement être équipé : 

  • d’un éclairage actif grâce à des feux de position : l’un émettant une lumière blanche ou jaune à l’avant, et un autre émettant une lumière rouge à l’arrière du vélo, 
  • de réflecteurs passifs grâce à des dispositifs rétro-réfléchissant (catadioptres) permettant de renvoyer la lumière émise par les phares des voitures. Ils doivent être mis :

    • sur le côté du vélo de manière à être vus latéralement. Cela peut être sur le rayon des roues ou les pédales. Dans ce cas, ils sont de couleur orange.
    • à l’arrière du vélo où ils doivent être de couleur rouge.
    • à l’avant du vélo où ils sont blancs.  

Votre vélo doit également être muni d’une sonnette qui doit s’entendre au minimum à 50 mètres.

Ces équipements obligatoires peuvent également être complétés par un écarteur de danger rétro-réfléchissant. Ce dernier se fixe sur le porte-bagages de votre deux-roues et incite les voitures à s’écarter davantage.  

Découvrez plus de conseils de sécurité à vélo grâce à notre tuto sur les angles morts.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• ORAGEUX | Un week-end marqué par encore des orages sur une partie du sud-ouest samedi s'étendant vers les Alpes dimanche fin de journée ••• VACANCES | Début des vacances scolaires ce week-end pour la Belgique avec un trafic sensible depuis la frontière sur les axes nord-sud du nord ••• QUELLES COULEURS ? | Premier week-end de juillet, hors vacances scolaires, mais déjà coloré