La route Zérotracas
08 juillet 2022
sécurité 
voiture 
comportement 

Radio, musique, podcast : quel impact sur la vigilance au volant ?

Une étude d’Assurance Prévention démontre que les stimuli auditifs auraient un impact réel sur la somnolence au volant.

Dans une étude scientifique menée sur simulateur de conduite, Assurance Prévention a analysé l’impact des sons dans l’habitacle (radio, musique, podcast) sur l'apparition de la somnolence chez les conducteurs sur autoroute.

Les stimuli auditifs, un moyen efficace pour lutter contre la somnolence au volant

L’étude démontre que les vibrations naturelles de la voiture encouragent l’endormissement : 50 % des participants dont le seul stimulus était les bruits de l’habitacle ont atteint au moins 1 fois un niveau de somnolence extrême.

En revanche, écouter un programme audio retarde l’apparition de la somnolence extrême au volant.

Écouter une musique ou une émission choisie par le conducteur, qu'elle soit avec ou sans publicité, est ce qui semble avoir l’effet le plus bénéfique sur la vigilance au volant (18 % des participants pour la musique choisie ont montré des signes de somnolence extrême et 14 % pour les podcasts).

Une musique imposée (radio ou programme choisi par les autres passagers) montre également des effets positifs sur la lutte contre la somnolence, même si ceux-ci sont moins importants que pour les groupes précités.

Une étude réalisée sur un simulateur de conduite au plus proche des conditions réelles.

Pour mener cette étude, 97 participants étaient répartis en 5 groupes différents, chacun ayant des stimuli sonores différents :

-        bruit normal de l'habitacle,

-        playlist musicale imposée sans publicité

-        playlist musicale imposée avec publicité,

-        musique choisie par le participant lui-même,

-        podcast.

Sur un simulateur homologué de conduite permettant de créer une situation réelle de conduite sur autoroute, les participants ont conduit pendant 90 minutes sur autoroute.

Lutter contre la somnolence au volant : des conseils facilement applicables

Le facteur « somnolence et fatigue » est la première cause de mortalité sur autoroute : il est responsable de 15,8 % des accidents mortels en 2021 sur ce type de voie selon l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa).

Afin de lutter contre ce fléau, et suite à cette étude, l’association Assurance Prévention conseille aux conducteurs de choisir leurs musiques ou programmes préférés et de les écouter dès qu’ils prennent la route, sans attendre les premiers signes de somnolence.

Des stimuli auditifs ne remplacent pas une véritable pause, indispensable toutes les 2 heures et dès les premiers signes de somnolence. A noter également que l’alimentation joue un rôle direct sur la somnolence tout comme la sieste.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Reprise d'incendie en Gironde, 6000 ha brulés et des mesures sur l'A63 ••• INCENDIE | Incendies en Isère, dans le pays voironnais, 90 ha brulés et des axes fermés, le point ••• CHALEUR | La vigilance canicule s'étend sur l'ouest des Pyrénées à la Loire-Atlantique, 18 départements au niveau orange