La route Zérotracas
31 août 2022
sécurité 
comportement 
législation 
événement 

50 ans de Sécurité routière : les mesures phares

Pour son anniversaire, la Sécurité routière revient sur les mesures qui ont permis de rendre la route plus sûre pour tous ses usagers. Zérotracas vous les résume.

Sur son site internet et dans une exposition itinérante, la Sécurité routière rappelle les grandes mesures qui ont marqué ces 5 décennies de combat pour une route plus sûre permettant de faire passer le nombre de décès de 18 034 en 1972 à 2 947 en 2021. 

Des mesures encadrant l’alcool au volant

La lutte contre la conduite avec alcool se durcit en 1983 avec l’interdiction de rouler avec plus de 0,8g/l d’alcool dans le sang contre 1,2 g/l depuis les années 70. 3 ans plus tard, en 1986, est instaurée la possibilité de retirer immédiatement un permis en cas d’ivresse au volant.

Les années 90 et 2000 renforcent les mesures en place pour lutter contre l’alcoolémie au volant :

  • abaissement de la limite d’alcool dans le sang à 0,5g/l de sang en 1992,
  • abaissement de la limite d’alcool autorisée à 0,2 g/l de sang pour les conducteurs de transport en commun en 2004,
  • lancement du slogan « Sam, celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas » pour sensibiliser les jeunes en 2005,
  • abaissement de la limite d’alcool autorisée à 0,2 g/l de sang pour les titulaires d’un permis probatoire.

A noter également en 1999, la mise en place de pictogrammes sur les boites de médicaments pour alerter les conducteurs du potentiel danger de leur consommation avant de prendre la route.

L’obligation du port de la ceinture de sécurité

C’est en 1973 que la ceinture de sécurité devient pour la première fois obligatoire en France – une obligation encore limitée aux places avant des voitures et hors agglomération.

En 1979, l’obligation s’élargit à tous les types de route, mais concerne toujours uniquement le conducteur et son passager avant. En 1991, la mesure est généralisée à tous les passagers du véhicule.

La régulation de la vitesse sur les différents types de route

La limitation de vitesse à 130 km/h sur autoroute, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est instaurée en 1974.

En 1990, la vitesse maximale autorisée en agglomération descend à 50 km/h (contre 60 km/h auparavant), et en 2018, la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles, hors agglomération, passe à 80km/h.

Une réglementation pour les deux-roues

Pour les deux-roues motorisés, le port du casque se généralise entre 1973 et 1975 : à l’origine obligatoire uniquement pour les motocyclistes, il le devient pour les vélomoteurs et les passagers de ces véhicules. En 1980, le port du casque est rendu obligatoire pour tous les usagers de deux-roues motorisés.

A vélo, le casque devient également obligatoire en 2017 pour les enfants de moins de 12 ans.

A noter également l’obligation d’immatriculation pour tous les cyclomoteurs en 2004 et l’entrée des trottinettes dans le Code de la route en 2019.

L’évolution des examens obligatoires pour prendre le volant

Si le permis de conduire date de 1922, les 50 dernières années lui ont permis d’évoluer et de devenir celui que nous connaissons aujourd’hui.

C’est seulement en 1992, que le permis à point voit le jour. 12 ans plus tard, en 2004, un permis à points probatoire est mis en place pour les jeunes conducteurs.

Le dispositif de la conduite accompagnée permettant aux jeunes de commencer leur formation dès 15 ans est lancé au niveau national en 1987.

En 1996, il devient obligatoire de passer le BSR (Brevet de sécurité routière) pour conduire un scooter de moins de 50cm3 ou une voiturette.

Le téléphone : le nouveau distracteur contre lequel il faut lutter

Avec l’apparition des téléphones portables, la Sécurité Routière a dû se pencher sur son utilisation au volant. En 2003, l’usage du téléphone au volant est ainsi interdit, et depuis 2012, l’usage du téléphone tenu en main est passible d’un retrait de 3 points.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CRUES/PLUIES | Risque d'inondations avec des fortes pluies sur le Pays Basque et le Béarn