La route Zérotracas
20 octobre 2022
sécurité 
comportement 

Le partage de la route : une cause d’anxiété pour les Français

96 % des Français ont peur du comportement à risque des autres usagers de la route d'après un sondage IPSOS pour la Fondation VINCI Autoroutes. 

Une étude menée par Ipsos* pour la fondation Vinci Autoroute dévoile que la cohabitation entre les différents usagers de la route (deux-roues motorisés, voitures, cyclistes et trottinettes et autres EDPM…) n’est pas toujours aisée.

Une inquiétude généralisée pour tous les usagers

96 % des usagers français témoignent d’un climat tendu sur la route, lié notamment aux comportements à risque des autres usagers (3 points de plus qu’au niveau européen).

Tous les usagers sont concernés : 95 % des automobilistes, 92 % des cyclistes et 84 % des motards sont inquiets des comportements à risque des autres. 94 % des piétons craignent qu’un automobiliste ne s’arrête pas pour les laisser passer lors de leur traversée d’un passage piéton et 78 % d’entre eux craignent qu'un vélo, une trottinette ou un hoverboard ne les frôle sur un trottoir.

Le Code de la route insuffisamment respecté

Si les usagers indiquent craindre les comportements des autres sur la route, ils sont également nombreux à admettre ne pas toujours respecter le Code de la route.

Ainsi, 61 % des automobilistes, 60 % des motards réguliers, 59 % des piétons et 32 % des cyclistes réguliers utilisent leur téléphone en conduisant ou en marchant.

Le feu rouge n’est également pas toujours respecté par les usagers de la route. 67 % des automobilistes reconnaissent qu’il leur arrive de passer au feu orange ou rouge et 38 % des cyclistes indiquent que cela leur arrive dans les situations non autorisées par la signalisation. Les piétons sont également 70 % à traverser parfois à un passage piéton alors que le symbole pour les piétons est rouge.

Le non-respect des espaces réservés à certains usagers est également l’une des sources des tensions ressenties sur la route. C’est notamment le cas des trottoirs dont l’usage est réservé aux piétons. Bien que cela soit interdit par le Code de la route, 56 % des cyclistes déclarent qu’il leur arrive de circuler sur les trottoirs (lien vers https://www.zerotracas.mma/news/845935/se-deplacer-en-securite.htm) et 70 % des motards admettent s’y garer. 

Les automobilistes sont 40 % à indiquer ouvrir leur portière sans vérifier si un cycliste arrive et 86 % des piétons reconnaissent qu’il leur arrive de traverser en dehors des passages protégés.

L’utilisation de différents modes de déplacement : solution à un meilleur respect des autres usagers de la route ?

D’après l’enquête, parmi les 54 % des conducteurs qui utilisent au moins un mode de transport autre que la marche, 84 % déclarent faire preuve d’une plus grande prudence vis-à-vis des autres usagers de la route. 82 % disent également avoir une plus grande conscience de la vulnérabilité des autres usagers de la route en raison de leur multimodalité.

Pour découvrir l'enquête complète, rendez-vous sur https://bit.ly/3eGs5wR

*Étude menée du 5 au 31 mars 2022 via un questionnaire administré sur internet auprès de 12 400 européens âgés de 16 ans et plus, dont 2 400 Français selon la méthode des quotas.

 

 

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARBURANTS | Ce dimanche 19h, légère dégradation, 2008 stations-service en rupture partielle (1965 hier) et 435 en rupture totale (432 hier) en France