La route Zérotracas
08 novembre 2022
pratique 
comportement 

Les chauffeurs routiers ont intégré le téléphone dans leurs habitudes de conduite

Lorsqu’ils conduisent sur autoroute, les chauffeurs routiers passent en moyenne 9 % de leur temps sur leur téléphone.

L’association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA) et le Cerema ont lancé en juillet 2022 un observatoire sur le téléphone au volant* centré sur les chauffeurs de poids-lourds. Cette étude met en évidence une mauvaise habitude bien installée dans le quotidien des chauffeurs routiers : l’usage du téléphone au volant. 

Les chauffeurs passent en moyenne 9 % de leur temps de conduite sur leur téléphone. Ils utilisent leur téléphone en moyenne 10 fois par heure pour une durée d’environ 32 secondes. Cela représente des phases de 2,4 à 7 secondes sans regarder la route à chaque utilisation, soit 60 à 175 mètres parcourus à 90 km/h.

Le téléphone au volant, un important distracteur de conduite

L’utilisation du téléphone au volant augmente le temps de réaction et de freinage et multiplie les risques d’accidents. Selon la Sécurité routière, lire un message en conduisant multiplie le risque d’accident par 23.

L’inattention (dont l’utilisation du téléphone) est à l’origine de 14 % des accidents mortels sur autoroute et est en cause dans 38 % des accidents touchant les personnels en intervention (tous véhicules confondus : véhicules légers, poids-lourds …). **

L’usage du téléphone en conduisant est une habitude à risque largement répandue : 80 % des automobilistes reconnaissent ainsi utiliser leur téléphone alors qu’ils conduisent.

Pour la sécurité de tous, en tant que conducteur, si vous devez passer un appel ou envoyer un message, faites une pause pour le faire.

Pour rappel, l'utilisation du téléphone au volant est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € d'amende et le retrait de 3 points de permis de conduire.
 

*Observation réalisée en juillet 2022 sur trois chauffeurs volontaires, pendant une semaine sur autoroute, par caméras embarquées de type dashcam filmant le conducteur et la route. L’observation de l’utilisation du téléphone a pu être réalisée de jour comme de nuit. Soit environ 50 heures d’observation permettant de disposer de données robustes. 
** Bilan 2021 sécurité du personnel en intervention sur autoroutes concédées. ASFA/Juin 2022.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARBURANTS | Ce dimanche 19h, légère dégradation, 2008 stations-service en rupture partielle (1965 hier) et 435 en rupture totale (432 hier) en France