La route Zérotracas
19 juillet 2023
trottinette 

Prendre la route en toute sécurité à trottinette électrique

L'usage de la trottinette électrique et autres engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) est régi par un ensemble de règles indispensables pour la sécurité de tous et un partage de la route apaisé. Découvrez-les.

Respecter les réglementations

Les usagers de trottinettes électriques et autres EDPM sont soumis au respect du Code de la route. Ils doivent laisser les piétons traverser aux passages protégés, céder la priorité à droite et s'arrêter aux stops et aux feux rouges, à moins qu'un panonceau n'autorise à considérer le feu rouge comme un "cédez le passage".

A trottinette, il est interdit de :

  • monter à plusieurs et de transporter des marchandises,
  • tenir son téléphone à la main,
  • utiliser des écouteurs, casques audio ou oreillettes,
  • circuler sur le trottoir ou sur les voies express et autoroutes,
  • circuler avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g/l.

En général, les trottinettes électriques ne doivent pas dépasser une vitesse de 25 km/h. Attention néanmoins car les vitesses maximum autorisées peuvent varier selon les villes. Par exemple, à Paris ou à Lorient, elle est limitée à 20 km/h.

Actuellement, il faut avoir au minimum 12 ans pour conduire une trottinette électrique. Une limite qui devrait bientôt passer à 14 ans (décret à venir).

S’équiper

La trottinette électrique doit obligatoirement être équipée des éléments suivants :

  • freins,
  • phares à l'avant et à l'arrière,
  • catadioptres à l'arrière et sur les côtés,
  • sonnette.

Ces équipements doivent être contrôlés régulièrement afin d’être toujours en bon état.

Du côté de l’utilisateur, il est obligatoire de porter des accessoires réfléchissants la nuit ou lorsque la visibilité est réduite. Le casque n’est pas obligatoire en ville pour les adultes, mais il est vivement conseillé de le porter lors de vos déplacements.

Si les autorités locales autorisent l'utilisation des trottinettes électriques en dehors des zones urbaines, il est impératif de circuler avec un casque, des équipements rétroréfléchissants et les feux allumés.

S’assurer

Chaque utilisateur de trottinette électrique, qu'elle soit achetée ou louée, doit être couvert par une assurance spécifique, similaire à celle requise pour une voiture ou une moto, puisqu'il s'agit d'un véhicule terrestre à moteur.

Contrairement aux vélos, les assurances responsabilité civile habituelles ne garantissent pas les accidents impliquant des trottinettes électriques. Dans le cas d'une location, il est important de vérifier que le loueur propose une assurance.

Être vigilant

Comme les vélos, les trottinettes doivent faire attention aux risques liés aux portières des voitures garées, qui peuvent s'ouvrir brusquement. Ainsi, il est recommandé de rouler à une distance d'un mètre des places de parking longeant la chaussée.

Ne vous positionnez jamais dans les angles morts des autres usagers, et notamment des camions, fourgonnettes et bus. Les véhicules sont généralement équipés d'autocollants indiquant ces zones.

Enfin, il vous faut stationner votre trottinette de préférence dans les zones réservées en vérifiant que vous n’entravez pas le passage des autres usagers.

 

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURE | A13 fermée entre Paris et Vaucresson dans les 2 sens dans les deux sens pour un problème de chaussée jusqu'au minimum 1er mai